Processus de mise en candidature


Date limite pour s’inscrire : le 18 août 2017

Date limite pour présenter la demande : le 15 septembre 2017


Autres liens




Introduction

Annoncé dans le budget fédéral de 2017, le Programme des chaires de recherche Canada 150 investit 117,6 millions de dollars pour rehausser la réputation du Canada en tant que centre mondial d’excellence en sciences, en recherche et en innovation, dans le but de souligner le 150e anniversaire du Canada.

Le Programme mise sur les succès obtenus au moyen des investissements fédéraux faits dans le Programme des chaires de recherche du Canada, le Programme des chaires d’excellence en recherche du Canada et le Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada. Le Programme des chaires de recherche Canada 150 prévoit un investissement ponctuel qui permettra aux établissements d’enseignement canadiens d’attirer au Canada des universitaires et des chercheurs de premier plan qui sont en poste à l’étranger (y compris des Canadiens expatriés).


Les principaux objectifs du Programme sont les suivants :

  • accroître la capacité de recherche du Canada en recrutant et en maintenant en poste au Canada des universitaires et des chercheurs de premier plan qui sont en poste à l’étranger;
  • rehausser la réputation du Canada en tant que centre mondial d’excellence en sciences, en recherche et en innovation;
  • améliorer la capacité des établissements d’enseignement de produire de nouvelles connaissances et de les appliquer;
  • améliorer la formation et le perfectionnement d’un personnel de recherche hautement qualifié.



Engagement à l’égard de l’équité, de la diversité et de l’inclusion

Les travaux de recherche menés au Canada se doivent d’être plus équitables, plus diversifiés et plus inclusifs si l’on souhaite produire des résultats caractérisés par l’excellence, l’innovation et l’impact, lesquels sont nécessaires pour saisir les occasions qui se présentent et relever des défis mondiaux. C’est pourquoi le Programme s’engage à respecter les politiques fédérales de non-discrimination et d’équité en matière d’emploi.

Toutes les pratiques de recrutement des titulaires de chaire doivent être ouvertes, transparentes et équitables. L’équité et la diversité seront largement prises en compte dans le cadre du concours, afin de répondre aux attentes du gouvernement du Canada qui voudrait voir un groupe de titulaires de chaire diversifié. Les établissements sont également tenus de garantir un accès équitable aux possibilités offertes au sein même des équipes associées aux chaires.




Admissibilité


Les chercheurs étrangers intéressés par cette opportunité peuvent se renseigner auprès de l’un des établissements canadiens admissibles.

Le Programme n’accepte pas les demandes soumises par des chercheurs directement. Seules les établissements canadiens admissibles peuvent soumettre des demandes.


Admissibilité des établissements

Les établissements canadiens qui confèrent des grades universitaires sont admissibles au Programme à condition de recevoir, chaque année, au moins un million de dollars en moyenne de la part des trois organismes subventionnaires fédéraux – le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Pour être considéré comme conférant des grades, un établissement doit satisfaire aux critères suivants :

  1. être autorisé par le gouvernement provincial ou territorial à conférer ses propres grades. Un établissement d’enseignement postsecondaire affilié ou fédéré à un autre établissement décernant des grades ne sera pas considéré comme admissible, sauf s’il reçoit son budget de fonctionnement directement du gouvernement provincial (ministère de l’Éducation ou de l’Enseignement supérieur ou l’équivalent) et s’il a son propre conseil d’administration;
  2. avoir conféré des grades au cours des deux années civiles précédant celle où la demande est soumise au Programme ou compter des étudiants inscrits qui recevront des grades pendant l’année civile où la demande est soumise ou dans les trois années suivantes. L’établissement doit fournir une preuve de l’autorisation de conférer des grades ainsi qu’une preuve que ceux-ci ont été décernés pendant la période requise ou qu’ils sont censés l’être.

Financement maximum attribué par établissement

Les établissements ne peuvent présenter des candidatures au Programme que s’ils sont admissibles, en fonction de ce qui précède. Les établissements admissibles peuvent présenter une ou plusieurs candidatures, jusqu’à concurrence du financement maximum auquel ils ont droit par année.


Admissibilité des candidats

Seuls les chercheurs qui sont en poste à l’étranger au moment de la demande (qui travaillent ET habitent à l’extérieur du Canada), y compris les Canadiens expatriés, sont admissibles au Programme. Les chercheurs qui sont déjà en poste dans un établissement d’enseignement canadien ne sont pas admissibles.

Il y a lieu de noter que les personnes mises en candidature avant le 22 mars 2017 dans le cadre du Programme des chaires de recherche du Canada ne peuvent être mises en candidature aux fins d’une chaire de recherche Canada 150; toutefois, les personnes mises en candidature aux fins d’une chaire d’excellence en recherche du Canada peuvent l’être également pour une chaire de recherche Canada 150. Personne ne peut être à la fois titulaire d’une chaire de recherche Canada 150 et d’une chaire de recherche du Canada ou chaire d’excellence en recherche du Canada.

Emploi et Développement social Canada et Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada ont établi des procédures accélérées qui permettent aux titulaires de chaire non canadiens de travailler au Canada. Les membres de l’équipe du titulaire de chaire peuvent également être admissibles au traitement accéléré du permis de travail. Pour obtenir plus de précisions sur ce processus, les établissements doivent communiquer avec l’unité pour la mobilité internationale des travailleurs de leur province. Le gouvernement du Québec a établi ses propres procédures pour les chercheurs étrangers occupant une chaire dans cette province.

Il serait bon que les établissements situés dans la région de la capitale nationale (Ottawa-Gatineau) encouragent fortement les titulaires de chaire non canadiens à habiter dans la province où ils travaillent afin d’éviter des difficultés excessives en ce qui concerne le processus d’obtention du statut de résident permanent.


Domaines de recherche admissibles

Les établissements peuvent présenter des demandes dans toutes les disciplines de recherche des sciences humaines, des sciences naturelles et du génie et des sciences de la santé et sciences de la vie connexes. Un établissement peut recruter dans un domaine dans lequel il excelle déjà ou peut profiter de la chaire de recherche pour constituer une masse critique dans un nouveau domaine.




Formulaires et instructions

Tous les formulaires doivent être transmis par voie électronique, par l’entremise du portail en ligne du Programme, aux dates limites indiquées ci-dessous. Les inscriptions et les demandes reçues après les dates limites ainsi que les demandes incomplètes seront exclues du concours. Aucune prolongation ne sera accordée.




Dates limites

Formulaire

Date limite

Formulaire d’inscription

le 18 août 2017

Formulaire de demande

le 15 septembre 2017

Annonce des résultats

avant le 31 décembre 2017


Portail en ligne

Tous les formulaires doivent être soumis par l’entremise du portail en ligne, faute de quoi ils ne sont pas admissibles. Les établissements admissibles recevront par courriel les instructions à suivre pour avoir accès au portail en ligne.


Date limite pour l’inscription

Pour être admissibles à présenter une demande, les établissements doivent d’abord soumettre un formulaire d’inscription, par l’entremise du portail en ligne, au plus tard à 21 h (heure de l’Est) le 18 août 2017. Dans ce formulaire, ils doivent fournir de l’information sur chacune des demandes qu’ils comptent présenter. Le formulaire d’inscription sera mis à la disposition de tous les établissements admissibles au cours des prochaines semaines, par l’entremise du portail en ligne du Programme.


Date limite pour la présentation de la demande

Les demandes doivent être téléversées au portail en ligne au plus tard à 21 h (heure de l’Est) le 15 septembre 2017.

Le formulaire de demande et les instructions seront mis à la disposition de tous les établissements admissibles à une date ultérieure, par l’entremise du portail en ligne du Programme. Chaque demande doit comporter les parties obligatoires suivantes :

  • formulaire de demande
    pièces jointes
    • CV complet
    • démonstration de la manière dont la demande remplit les critères du Programme, énoncés ci-dessus
  • formulaire administratif
  • trois lettres de recommandation

Lettres de recommandation

Toutes les demandes doivent comprendre trois lettres de recommandation dont les auteurs doivent être des spécialistes reconnus dans le domaine qui ne sont pas en situation de conflit d’intérêts avec le candidat, conformément à ce que stipule la politique sur les conflits d’intérêts.

  • Une des lettres doit être signée par un spécialiste qui est reconnu internationalement dans le domaine de recherche du candidat et qui n’habite pas dans le pays dans lequel ce dernier travaille à l’heure actuelle.
  • Les trois lettres devraient préciser comment le candidat satisfait aux critères d’évaluation du Programme.
  • Les trois lettres doivent être soumises avec le formulaire de demande au plus tard à la date limite fixée pour la présentation de la demande. Aucune exception ne sera tolérée.
  • Dans les trois lettres, il faudrait éviter les préjugés involontaires.

Les lettres de recommandation doivent :

  • être datées et indiquer clairement le nom complet du candidat au poste de titulaire de chaire de recherche Canada 150;
  • être rédigées sur du papier à en-tête et indiquer le nom du répondant, son poste, son département, son établissement, son adresse courriel et son numéro de téléphone;
  • comporter la signature originale du répondant;
  • comporter un énoncé du répondant indiquant qu’il n’est pas en situation de conflit d’intérêts;
  • comporter un énoncé précisant le lien professionnel qui existe entre le répondant et le candidat.



Valeur et durée

Le Programme créera de 15 à 35 chaires de recherche dont le mandat du titulaire sera non renouvelable. Ces chaires seront financées à hauteur :

  • de 350 000 $ par année

ou

  • de 1 million de dollars par année

Il n’y a pas de répartition préétablie des deux montants dans l’enveloppe budgétaire du Programme. Le montant accordé est différent pour tenir compte des différences dans les coûts qui peuvent être associés à la réalisation des objectifs de recherche. Ce montant n’est pas relié à l’étape que le candidat a atteinte dans sa carrière. Toutefois, il est prévu que les personnes mises en candidature pour les chaires financées à hauteur de un million de dollars seront d’un calibre exceptionnel.

Il faut justifier le montant demandé en fonction des coûts de recherche. À la date de son entrée en fonction à titre de titulaire de chaire, le candidat retenu doit occuper un poste universitaire à temps plein à l’établissement d’enseignement qui a présenté sa candidature.

Les chaires de recherche Canada 150 sont attribuées pour une période de sept ans et doivent être occupées à temps plein par leur titulaire à l’établissement d’accueil au Canada.




Stratégie de recrutement et de diffusion favorisant l’équité et la diversité

Conformément à l’engagement du gouvernement fédéral à l’égard de l’équité, de la diversité et de l’inclusion, tous les établissements sont tenus de démontrer que leurs processus de recrutement et de sélection sont fondés sur des pratiques exemplaires qui répondent aux attentes du gouvernement pour ce qui est de la diversité des candidatures proposées au Programme. Toutes les candidatures proposées doivent être fondées sur des processus comprenant les éléments décrits ci-dessous.


La publication d’une offre d’emploi qui comprend :

  • une annonce ouverte comportant un énoncé clair et vigoureux relativement à l’équité et à la diversité et incitant les personnes qui font partie des quatre groupes désignés (femmes, personnes handicapées, Autochtones et personnes de minorités visibles) à présenter leur candidature;
  • la reconnaissance des répercussions que les interruptions de carrière peuvent avoir sur le dossier des réalisations en recherche d’un candidat;
  • une invitation faite aux candidats d’expliquer, quand ils posent leur candidature, l’incidence qu’a pu avoir une interruption de carrière sur leur dossier de réalisations.

Un processus de recherche et d’évaluation de candidats mené par le comité de recrutement, processus qui comprend :

  • des efforts pour cerner un bassin diversifié de candidats potentiels, dans le cadre desquels l’établissement pourrait faire appel à des groupes spéciaux, associations et organismes;
  • un comité de recrutement dont certains membres représentent les groupes désignés;
  • la formation des membres du comité de recrutement en ce qui concerne les effets négatifs que les préjugés involontaires peuvent avoir sur le parcours professionnel des personnes qui font partie des quatre groupes désignés;
  • des mesures, dans le processus d’évaluation, pour veiller à ce que les personnes ayant connu des interruptions de carrière ne subissent pas de préjudice indu.



Financement de contrepartie

Le Programme n’exige pas de financement de contrepartie provenant de partenaires externes. Toutefois, il s’attend à ce que les établissements offrent un soutien financier additionnel pour augmenter l’appui fourni.




Demande de financement d’infrastructure

Les établissements peuvent soumettre une demande de financement d’infrastructure auprès de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) en même temps que leurs candidatures. La FCI est une société indépendante créée par le gouvernement du Canada afin d’accroître la capacité de recherche nationale grâce à des investissements liés à l’infrastructure d’universités, de collèges, d’hôpitaux et d’organismes sans but lucratif canadiens.

Cette demande de financement ne fait pas partie du budget de la chaire. Par l’intermédiaire du Fonds des leaders John-R.-Evans, la FCI apporte une contribution de 40 p. 100 du coût d’un projet d’infrastructure. L’établissement et ses partenaires sont responsables de trouver le reste du financement.

Les établissements doivent soumettre leurs demandes de financement d’infrastructure directement à la FCI – en prenant soin d’informer l’agent de liaison avec la FCI quand ils soumettent une demande qui comporte un élément relevant de la FCI. La FCI fera suivre les demandes au Secrétariat des programmes interorganismes à l’intention des établissements pour qu’il les soumette à une évaluation externe. Le Secrétariat enverra ensuite les évaluations externes à la FCI pour qu’elle les examine.

Il incombe au conseil d’administration de la FCI de prendre la décision d’accorder ou non un financement d’infrastructure aux candidatures retenues. La FCI communique ses décisions directement aux établissements à l’issue de son processus d’évaluation.




Processus d’évaluation et critères de sélection


Conflit d’intérêts

Le processus d’évaluation du Programme doit respecter la Politique sur les conflits d’intérêts et la confidentialité des organismes fédéraux de financement de la recherche pour assurer la gestion efficace des situations de conflit d’intérêts dans lesquelles un participant au processus d’évaluation pourrait se trouver, ainsi que la confidentialité des renseignements personnels et des renseignements commerciaux confidentiels transmis au Programme.


Processus d’évaluation

Le Programme a recours à un processus d’examen par les pairs rigoureux et concurrentiel comprenant une seule phase pour l’attribution des chaires. Peu importe le montant demandé ou l’étape que le candidat a atteinte dans sa carrière, toutes les demandes soumises dans le cadre du concours sont évaluées les unes par rapport aux autres en se fondant sur les critères d’évaluation du Programme.


Évaluations d’experts

Chaque demande fait l’objet d’un examen par des pairs du domaine de recherche du candidat proposé. Les experts doivent remettre une évaluation écrite fondée sur les critères d’évaluation du Programme.


Comité d’évaluation multidisciplinaire

Un comité d’évaluation multidisciplinaire comprenant des chercheurs canadiens et étrangers de renommée mondiale évalue toutes les demandes sous l’angle des critères de sélection, en tenant compte des évaluations écrites remises par les experts et de la documentation qui accompagne les demandes.

À partir du classement général des demandes, fondé sur la prise en compte globale des critères de sélection, le comité fait une recommandation au comité directeur interorganismes en ce qui concerne les chaires qui devraient être financées. Il présente également une liste de réserve établie selon l’ordre du classement, qui serait utilisée dans l’éventualité où il y aurait des refus. Le comité d’évaluation remet ses recommandations au comité directeur, qui devra les examiner et les approuver.


Comité directeur interorganismes

Le comité directeur interorganismes est formé des présidents du CRSH, du CRSNG, des IRSC et de la FCI (à titre d’observateur), ainsi que des sous-ministres d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada et de Santé Canada. Le comité ratifie les recommandations, en s’assurant que le processus d’évaluation a été rigoureux, objectif et transparent, qu’il a été conforme aux normes d’excellence qui s’appliquent à l’évaluation par les pairs et a respecté les objectifs du Programme.


Critères de sélection

Les experts et le comité d’évaluation multidisciplinaire évaluent toutes les demandes par rapport aux critères énoncés ci-dessous.

  1. Dossier universitaire et de recherche du candidat
    • Qualité du dossier de recherche du candidat, établie au moyen d’une analyse bibliométrique ou d’autres mesures de la productivité et de l’impact en matière de recherche.
    • Qualité de la candidature : le candidat est un chercheur de premier plan qui est en poste à l’étranger et dont les réalisations ont eu un impact considérable (et approprié compte tenu de l’étape où il en est de sa carrière) dans son domaine.
  2. Qualité du soutien de l’établissement
    • Qualité du milieu (existant ou prévu) offert par l’établissement qui appuiera le titulaire de chaire tout au long de la période de financement afin de garantir le succès de la chaire de recherche. L’évaluation portera sur les activités prévues pour appuyer le titulaire de chaire tout au long de la période de financement, ainsi que sur les plans en place pour garantir la pérennité de la chaire et le maintien du titulaire à son poste après la période de financement.
    • Qualité du milieu offert par l’établissement au sein duquel la chaire de recherche proposée sera établie.
    • Niveau de soutien qui sera fourni pour assurer la réussite du programme de recherche (temps réservé à la recherche – par exemple en dégageant les intéressés de certaines tâches administratives et fonctions d’enseignement –, mentorat, s’il y a lieu, fonds additionnels, locaux, soutien administratif et embauche d’autres membres du corps professoral).
    • Possibilités de collaboration avec d’autres chercheurs qui travaillent dans le même domaine ou dans un domaine connexe, au sein de l’établissement qui présente la candidature, dans la même région, ailleurs au Canada et à l’étranger.
    • Plans visant à garantir la pérennité de la chaire et le maintien du titulaire à son poste après la période de financement.
  3. Considérations liées à l’équité et à la diversité au sein de l’établissement
    • Engagement de l’établissement à faire en sorte que les personnes des groupes désignés (femmes, personnes handicapées, Autochtones et personnes de minorités visibles) aient accès aux possibilités offertes par le Programme, entre autres :
      • qualité de la stratégie de recrutement et de diffusion pour ce qui est de l’engagement démontré à l’égard de l’équité, de la diversité et de l’inclusion;
      • qualité et degré de l’engagement de l’établissement à faire en sorte que les personnes qui font partie des quatre groupes désignés aient accès aux possibilités découlant du programme de recherche du titulaire de chaire.
  4. Contribution éventuelle du titulaire de chaire proposé à l’excellence de l’écosystème de recherche du Canada
    • Contribution éventuelle du titulaire de chaire à l’amélioration du milieu de la recherche au Canada, par exemple :
      • suppression de lacunes constatées dans l’expertise actuelle;
      • renforcement des capacités de recherche dans de nouveaux domaines ou augmentation de la masse critique dans des domaines existants;
      • probabilité que les travaux du titulaire de chaire proposé rehausseront la réputation du Canada en tant que centre mondial d’excellence en sciences, en recherche et en innovation;
      • potentiel de création d’avantages économiques et sociaux pour le Canada en raison de l’expertise du titulaire de chaire proposé.



Coordonnées

Pour de plus amples renseignements au sujet de cette occasion de financement du Programme des chaires de recherche Canada 150, veuillez communiquer avec le Programme

par courriel à info@canada150.chairs-chaires.gc.ca
par téléphone au 613-995-3244